Articles

Affichage des articles du 2016

Calais, une opération humanitaire ???????????

"Alors que la destruction du bidonville enfile son masque d’opération humanitaire, les arrestations et les transferts vers différents centres de rétention s’amplifient. Ainsi, 24 personnes sont transférées de Calais vers le centre de rétention de Vincennes le 26 octobre, suivies de 12 autres le 28. Parmi elles, trois personnes originaires du Soudan ont été présentées à l’ambassade du Soudan pour obtenir les laissez-passer permettant leur expulsion, et ont des vols programmés le 17 novembre via Doha et le 19 en vol direct pour Khartoum. Face à la mobilisation, la préfecture du Pas-de-Calais et le ministre de l’intérieur lâchent du lest, libérant une partie des exilés soudanais enfermés au centre de rétention de Vincennes et risquant l’expulsion pour le Soudan (voir ici, ici et ), mais en maintenant d’autres en rétention.(…...) Sur les trois personnes enfermées au CRA 2, qui n’avaient pas de vol programmé, mais ont eu un rendez-vous avec l’ambassade du Soudan pour qu’elle délivre…

Retour sur l'incendie du mois de juillet au CRA 2 de Vincennes.

Dans l'indifférence générale, la violence de la mise en rétention et des expulsions a continué de plus belle cet été, provoquant, quelque fois, la révolte des retenus...

Vendredi 1er juillet, la fin du Ramadan approche et depuis plus d’un mois les tensions sont fortes au CRA de Vincennes : il y a eu plusieurs bagarres et cette fois, le CRA 2 explose littéralement. Un retenu algérien a été placé en chambre d’isolement au matin de son 45ème et dernier jour légal de rétention. La chambre d’isolement, c’est la version policière du « mitard » pénitentiaire. Un retenu peut-être placé dans cette pièce pour assurer le maintien de l’ordre, la pièce est équipée de caméras, le procureur et le médecin sont avertis du placement.

Migrer au féminin, une nouvelle manifestation organisée par l'Observatoire

Image
Après le succès des 2 soirées ciné-débats autour du thème de la rétention, les 5 et 6 mai 2015, l'Observatoire a décidé de renouveler cette expérience et a choisi de traiter de la migration des femmes, et d'interroger cette réalité nouvellement révélée, avec des projections et des débats les 10 et 11 mai 2016, au cinéma La Clef 34 rue Daubenton 75005 Paris.