Articles

Affichage des articles du mai, 2013

Visites de sénateurs et conférence débat

En dehors des visites qui continuent à avoir lieu, nous avançons dans nos démarches. Nous avons envoyé une lettre à tous les parlementaires et sénateurs de Paris et du Val de Marne susceptibles d'être sensibilisés au problème de la rétention administrative (PS, Front de Gauche, Europe Ecologie Les Verts). Cette lettre avait pour but de les alerter sur la violence de la rétention et leur rappeler qu'ils sont les seuls à pouvoir exercer leur droit d'accès et de visite au centre de Vincennes. Nous avons eu quelques réponses positives et rendez-vous. Pour l'instant seuls deux sénateurs du groupe CRC (Communiste Républicain et Citoyen), Laurence Cohen et Pierre Laurent ont prévu une visite ce vendredi 31 mai, visite qui s'inscrit dans la campagne Open Access Now. Nous publierons le compte rendu de cette visite. D'autres visites sont en préparation.
Nous avons par ailleurs organisé une conférence-débat qui aura lieu le 13 juin (voir annonce ci-dessous) sur la réalité …

Les visites de novembre 2012

Les visites continuent, les conditions semblent s'améliorer...



Colette et Danielle
Quand même, il y a comme un petit vent nouveau : pour la deuxième fois consécutive, les policiers ont un comportement correct, nous dirons même "facilitateur": deux visiteurs sont emmenés pour leurs visites respectives alors que nous ne sommes pas encore inscrites ; nous pensons donc avoir une bonne demi-heure d'attente, pour papoter et refaire le monde. Pas du tout. Très vite, un jeune policier, souriant,  vient nous chercher, nous emmène, sans passer par la case "poêle à frire", nous installe sur une troisième table, au fond de la salle. Et pour notre deuxième visite, à peine inscrite à la guérite, nous repartons vers la salle rencontrer l'autre retenu… En ce moment, les policiers sont souvent jeunes, sans galons sur les épaulettes : une nouvelle promotion plus sympa ? de nouvelles instructions ? ou un peu de compassion pour ne pas faire attendre dans le froid ces dames qui…