Articles

Affichage des articles du 2013

les visites d'avril et mai 2013

Avril 2013
Jacqueline  et Christine
Accueil et équipe de policiers, que nous n’avions jamais vus, assez différents des fois précédentes. Trois visites ont été prises ensemble, alors qu’habituellement ce n’est jamais plus de deux visites à la fois. Ensuite tout le monde en même temps dans le local de fouilles, plutôt petit, ce qui faisait quand même cinq personnes, en plus des policiers, alors que d’habitude ce n’est jamais plus de deux personnes à la fois. Ensuite ce fut un très rapide passage à la poêle à frire, ou raquette ou détecteur de métaux, selon les appellations. Les policiers avaient l’air à la fois d’être pressés et de trouver les consignes de sécurité habituelles pas vraiment justifiées. À moins que comme l’a suggéré Jacqueline, il y ait eu des consignes d’assouplissement des conditions de visites ?

De l'autre côté...

Compte rendu de la réunion du vendredi 11 octobre avec le responsable de l’UNSA Police Grand Paris.



Nous avions sollicité cette rencontre pour plusieurs raisons :
lors de nos visites aux retenus, nous ne manquons pas d’échanger avec les policiers qui nous accompagnent au parloir ; nous les avons même sollicités en urgence pour changer un retenu de CRA, car il se plaignait (en pleurant) du racisme qu’il subissait de la part de ses co-retenus ;par ailleurs, en tant que visiteurs individuels, nous manquons d’informations sur de nombreux aspects de la vie au CRA, que nous ne connaissons que via les paroles des retenus.Cette rencontre était donc la bienvenue et a été fructueuse et enrichissante, loin des discours convenus, de la langue de bois et des plaintes sur « le manque de moyens ».
Octobre, le CRA des cœurs brisés.


Etrange visite, qui n’en est pas une. Aujourd’hui, nous n’entrerons pas dans le CRA, car après 3 heures et demie d’attente, nous avons renoncé. Dès 13h, à « l’accueil » ( guichet sonorisé et barres de fer à la porte), on nous annonce, une fois de plus, la présence d’un consul, ce qui va retarder l’heure des visites. Une famille (3 personnes, un couple âgé et une jeune femme) est toutefois admise, car nous dit la policière, un vol aura lieu cet après-midi.

Kafka devant le CRA

Cette fois encore, nous sommes confrontées au problème « consul ». En effet, arrivées de bonne heure, nous sommes rapidement introduites au parloir, où on nous annonce qu’il faut repartir : le consul d’Algérie est là et il est hors de question d’avoir ensemble des visites privées et celle du consul. Dépitées, nous faisons demi-tour, sortons pour patienter et bien sûr, nous taillons une bavette avec les autres visiteurs, dont un majestueux Africain.

ILS SONT EN CAGE !

Image
Ils n’ont commis aucun délit, simplement, ils n’ont pas pu obtenir les quelques grammes de papiers qui leur permettraient de vivre dans le pays qu’ils ont choisi : le nôtre.
Pour venir jusqu’ici, ils ont tout laissé dans leur pays d’origine : leur famille, leurs biens et ils ont tout risqué pour construire leur avenir ailleurs, ils ont tout risqué, y compris leur vie.

Ils ont tout risqué, parce qu’ils voulaient se construire un autre avenir, au lieu de subir au pays une vie souvent tracée par les traditions ou étouffée par des régimes politiques autoritaires et corrompus.

Et maintenant, arrêtés au cours d’un contrôle au faciès, ils sont enfermés au Centre de rétention administrative et ILS SONT EN CAGE !

Ce n’est pas une image, ce n’est pas une métaphore, ils sont réellement EN CAGE !

Aux CRA 2 et 3, il y a une cour de promenade : c’est une dalle de béton, sans arbre, sans verdure et sur la dalle, il y a une véritable volière : un grillage qui recouvre la dalle de béton.

Vous ne me croyez p…

Les visites de février et mars 2013

Février

Visite faite par Jacqueline.

Ce jour là l’attente est longue, dehors dans le froid. J’attends plus d’une heure seule puis une maman et sa petite fille me rejoignent ; comme je me plains du froid, la maman me dit que le samedi matin précédent, elles ont attendu plus de deux heures... Deux policiers qui ne ramènent aucun visiteur finissent par venir nous chercher alors qu’un troisième visiteur nous rejoint.
Nous avons commencé nos visites en février 2012. Malgré le décalage entre la mise en ligne de ce blog et les premiers témoignages recueillis, nous pensons intéressant de les publier et de commencer par le début.
Ces premiers témoignages sont regroupés par mois. Nous rattraperons le temps jusqu'à faire coïncider les futures publications avec les périodes concernées et en publiant nos visites les unes après les autres.

N C, 25 ans, 25ème jour de rétention.

N C n’entretient manifestement aucune illusion sur la possibilité de faire valoir ses droits dans la situation où il se tr…

Une autre forme d'engagement

Vous trouverez dans les images d'Antoine d'Agata et la liste qui les accompagne, extraites de l'exposition ODYSSEIA au MuCEM (août 2013), une des raisons de la création de l'Observatoire. Pour compléter votre information, sur le site de migreurop, vous trouverez des chiffres et des textes sur la répression que subissent les migrants qui tentent d'entrer en Europe.

Visites des élus au CRA de Vincennes le 31 mai 2013

Rencontre entre des membres de l’Observatoire et les sénateurs du Front de gauche, Laurence Cohen et Pierre Laurent, le 31 mai 2013. 

Par leur mandat électif, les parlementaires sont les seuls à disposer d’un droit de visite entièrement libre dans tous les lieux privatifs de liberté. A ce titre, l’Observatoire citoyen du centre de rétention de Vincennes a adressé aux élus du Val de Marne, un courrier leur demandant de faire valoir ce droit pour visiter le centre de rétention pour étrangers de Vincennes.

Nous avions rendez-vous à 9h avec Laurence Cohen et Pierre Laurent pour échanger avant la visite du CRA prévue vers 10h. 
Nous enregistrons une bonne écoute, la question n’est pas inconnue. 

Les visites de décembre 2012 et janvier 2013

Nous avons visité plusieurs jeunes majeurs au cours du mois de décembre 2012. On appelle jeune majeur quelqu'un qui est arrivé mineur en France et est devenu majeur au cours de son séjour. Beaucoup de lycéens sont dans ce cas-là. Alors que nous rédigeons ce message le 18 juin 2013, leur situation reste toujours aussi préoccupante. Voici les réflexions, livrées dans un compte rendu de visite, que cela a inspiré à l'une d'entre nous à l'époque.
Les visites successives à deux mineurs, l’évocation d’un troisième par un retenu, de même que les commentaires des associations habituées à défendre les retenus sur la difficulté à défendre ces jeunes majeurs nous  inquiètent… Rien d'automatique dans le CESEDA (code d'entrée et de séjour des étrangers et du droit d'asile) et dans la circulaire Valls (voir page 5 ), tout au cas par cas, sous plusieurs conditions ! Il faudrait à partir de ces cas, faire un renvoi aux textes de référence et à la pratique effective en la mat…

Visites de sénateurs et conférence débat

En dehors des visites qui continuent à avoir lieu, nous avançons dans nos démarches. Nous avons envoyé une lettre à tous les parlementaires et sénateurs de Paris et du Val de Marne susceptibles d'être sensibilisés au problème de la rétention administrative (PS, Front de Gauche, Europe Ecologie Les Verts). Cette lettre avait pour but de les alerter sur la violence de la rétention et leur rappeler qu'ils sont les seuls à pouvoir exercer leur droit d'accès et de visite au centre de Vincennes. Nous avons eu quelques réponses positives et rendez-vous. Pour l'instant seuls deux sénateurs du groupe CRC (Communiste Républicain et Citoyen), Laurence Cohen et Pierre Laurent ont prévu une visite ce vendredi 31 mai, visite qui s'inscrit dans la campagne Open Access Now. Nous publierons le compte rendu de cette visite. D'autres visites sont en préparation.
Nous avons par ailleurs organisé une conférence-débat qui aura lieu le 13 juin (voir annonce ci-dessous) sur la réalité …

Les visites de novembre 2012

Les visites continuent, les conditions semblent s'améliorer...



Colette et Danielle
Quand même, il y a comme un petit vent nouveau : pour la deuxième fois consécutive, les policiers ont un comportement correct, nous dirons même "facilitateur": deux visiteurs sont emmenés pour leurs visites respectives alors que nous ne sommes pas encore inscrites ; nous pensons donc avoir une bonne demi-heure d'attente, pour papoter et refaire le monde. Pas du tout. Très vite, un jeune policier, souriant,  vient nous chercher, nous emmène, sans passer par la case "poêle à frire", nous installe sur une troisième table, au fond de la salle. Et pour notre deuxième visite, à peine inscrite à la guérite, nous repartons vers la salle rencontrer l'autre retenu… En ce moment, les policiers sont souvent jeunes, sans galons sur les épaulettes : une nouvelle promotion plus sympa ? de nouvelles instructions ? ou un peu de compassion pour ne pas faire attendre dans le froid ces dames qui…

Visites du mois d'octobre 2012

Nous avons commencé nos visites en février 2012. Malgré le décalage entre la mise en ligne de ce blog et les premiers témoignages recueillis, nous pensons intéressant de les publier et de commencer par le début.
Ces premiers témoignages sont regroupés par mois. Nous rattraperons le temps jusqu'à faire coïncider les futures publications avec les périodes concernées et en publiant nos visites les unes après les autres.



Visite 1 Christine et Jacqueline
Faits du jour : Nous avions demandé à visiter deux personnes, un jeune policier nous a proposé de rester au parloir pour attendre le deuxième retenu. Il a parlé  «librement» avec nous, il considère que les policiers essayent d’être corrects avec les retenus pour apaiser les tensions et l’angoisse, qu’ils informent les retenus, y compris en appelant un interprète… Mais il a aussi souligné qu’ils étaient «sous le contrôle étroit de la hiérarchie», car c’est un «secteur sensible». Une seule policière a fait les accompagnements. Deux policiers…

visites du mois de septembre 2012

Nous avons commencé nos visites en février 2012. Malgré le décalage entre la mise en ligne de ce blog et les premiers témoignages recueillis, nous pensons intéressant de les publier et de commencer par le début.
Ces premiers témoignages sont regroupés par mois. Nous rattraperons le temps jusqu'à faire coïncider les futures publications avec les périodes concernées et en publiant nos visites les unes après les autres.


Visite 1
Colette et Guy

Le premier des deux retenus que nous avons vus avait été signalé à Danielle et Elisabeth par sa mère à la sortie du CRA. Pour le second , « pote » de Hichem (vu en août) selon son expression, il a demandé le matin même à nous rencontrer.


Omar (CRA1) tunisien, contact direct. 26 jours de rétention.

Jeune de 22 ans, arrivé en France il y a 6 ou 7 ans après le décès de sa grand-mère à qui il avait été confié.
Ses parents étaient déjà en France. Ils ont des titres de séjours. Il a quatre frères plus jeunes, nés en France et français. Il vit chez ses paren…

Les visites du mois d'août 2012

Nous avons commencé nos visites en février 2012. Malgré le décalage entre la mise en ligne de ce blog et les premiers témoignages recueillis, nous pensons intéressant de les publier et de commencer par le début.
Ces premiers témoignages sont regroupés par mois. Nous rattraperons le temps jusqu'à faire coïncider les futures publications avec les périodes concernées et en publiant nos visites les unes après les autres.


Août, moins de visites. Ce sont les vacances, mais pas pour tout le monde...
Visite 1 Annie et Danielle
Rétention encore plus difficile pour les retenus musulmans pendant le Ramadan ; beaucoup de jeunes maghrébins à Vincennes, fatigués, tristes et angoissés.  Un même vœu exprimé par tous, ne pas être expulsé, ne pas repartir vers une vie décrite comme encore plus misérable que celle vécue en France. Rester 45 jours au CRA si il le faut, malgré le bruit, la crasse, les automutilations, les bagarres…

les visites de Juillet 2012

Nous avons commencé nos visites en février 2012. Malgré le décalage entre la mise en ligne de ce blog et les premiers témoignages recueillis, nous pensons intéressant de les publier et de commencer par le début.
Ces premiers témoignages sont regroupés par mois. Nous rattraperons le temps jusqu'à faire coïncider les futures publications avec les périodes concernées et en publiant nos visites les unes après les autres.



Juillet
1èrevisite
Danielle et Christine
Nacer(CRA 2) tunisien contact par cabine. 34 jours de rétention.
Garde à vue. L’appel au JLD a été négatif (avocat commis d’office). Arrivé en France en 2008 depuis l’Italie, il vit essentiellement en Belgique, mais semble naviguer entre les 2 pays. Il gagne sa vie comme coiffeur dans une boutique dans un village, ou bien à domicile.
Il paraît très sombre, très tendu, et dans un état qui nous a semblé “anormal”, (voire drogué par les médicaments ?). Son récit nous a paru assez confus et nous avons mis ensemble sur le papier, tout de sui…

Ils n'en ont rien à foutre, de la femme et des gosses !

Fin janvier je suis allée voir Lamin. Il vit aux Pays-Bas depuis 2004. Il est marié depuis 2009 avec une femme de nationalité hollandaise et est père d’une petite fille d’1 an, et d’un garçon de 3 ans.
Il était en situation régulière dans ce pays et à l’expiration de son titre de séjour, la préfecture lui a délivré un récépissé provisoire de 4 mois, en attendant son renouvellement. Dans le courant de ces 4 mois, alors qu’il était en France, il a été condamné à 15 mois de prison qu’il a effectué à la Santé. Il n'a évidemment pas pu aller chercher son nouveau titre de séjour, comme il lui était demandé dans la lettre transmise par sa femme. À sa sortie, on lui a signifié immédiatement une OQTF et il a été amené au CRA. La préfecture a demandé son expulsion vers la Gambie, son pays.
Malgré le soutien d’un avocat (800€) et l’explication de sa situation familiale avec preuves à l’appui, la préfecture a maintenu sa demande d’expulsion vers la Gambie et la prolongation de 20 jours de la rét…

Attentes

Image
• 17 janvier 2013

"La Fête des Voisins" : c'est l'inscription inscrite sur le ballon avec lequel joue cette petite fille de 3 ans venue voir son papa enfermé au CRA depuis quelques jours ; elle est accompagnée de sa maman et de son petit frère de 2 ans qui s'agite dans sa poussette. C'est une famille de Géorgie, en France depuis 3 ans, qui a fait sans résultat plusieurs demandes d'asile politique. Les enfants sont nés en France, l’aînée est inscrite à l’école maternelle, sans doute dans le IX°arrondissement où ils habitent.
Il fait très froid et nous nous déplaçons avec le soleil au cours de cette longue attente, sauf parfois la petite fille qui pleure, appelle son papa et ne veut pas s'éloigner de la porte d'entrée.
Il y a heureusement avec nous une dame marocaine très douce, qui s'occupe d'enfants nous dit-elle et sait leur parler. Peu à peu, la petite fille se calme, lance son ballon dans la neige, rit, puis s'impatiente à nouveau au m…

Le blog change

Après diverses appréciations recueillies, le blog change sa mise en page pour se rendre plus agréable aux yeux.

Un message expliquant pourquoi nous publions en décembre 2012 ou janvier 2013 des témoignages datant du début de l'année 2012, a été ajouté aux messages déjà publiés. il le sera à tous les futurs messages, jusqu'à rattraper le temps et à arriver à une publication aussi proche que possible des visites effectuées, puisque nous attendrons que les personnes visitées soient sorties du CRA pour le faire.

Les visites de juin 2012

Nous avons commencé nos visites en février 2012. Malgré le décalage entre la mise en ligne de ce blog et les premiers témoignages recueillis, nous pensons intéressant de les publier et de commencer par le début.
Ces premiers témoignages sont regroupés par mois. Nous rattraperons le temps jusqu'à faire coïncider les futures publications avec les périodes concernées et en publiant nos visites les unes après les autres.



Juin
1èrevisite Jacqueline
Deux visites prévues mais le premier retenu prévu avait une visite d’un ancien collègue en même temps. Je n’ai donc eu de contact qu’avec le deuxième ce jour là.

Riadh (CRA 3)
Jeune homme tunisien de 20 ans. A fait des études jusqu’à 17 ans en Tunisie Un frère et parents  en Tunisie : il dit avoir eu des contacts avec eux par téléphone. Études pour être pâtissier (pâtisserie française). Il est venu en France par l’Italie où il n’a pas trouvé de travail. A fait un stage de 6 mois en France.

les visites d'avril et mai 2012

Nous avons commencé nos visites en février 2012. Malgré le décalage entre la mise en ligne de ce blog et les premiers témoignages recueillis, nous pensons intéressant de les publier et de commencer par le début. Ces premiers témoignages sont regroupés par mois. Nous rattraperons le temps jusqu'à faire coïncider les futures publications avec les périodes concernées et en publiant nos visites les unes après les autres.

Avril


1ère visite Monique et Danielle

Quatre rendez-vous aujourd’hui, tous obtenus en téléphonant aux cabines. Nous ne pourrons avoir d’entretien qu’avec deux retenus : un autre (2ème visite prévu, CRA1) venu jusqu’à la salle de rendez-vous est reparti aussitôt, ne voulant plus nous parler et ne reconnaissant pas le numéro de téléphone qu’il avait donné la veille ; problème d’identité mal comprise par téléphone ? Nous ne le pensons pas.